Diga ! Lo mond es plen de cercaires que cèrcan, mas de còps nos podèm demandar perqué ? Enfin, dins la mesura qu’an cercat d’annadas a de reng, que fan de comunicacions dins de collòquis per presentar au vulgus que sèm la frucha de son trabalh, dau moment qu’aquò es représ per la premsa tota e los malhums socials, me deve umilament de faire resson aquí de sas resultas tant importantas per l’umanitat. Aicí sèm.

Doncas, segon aquel mond qu’estudièron un escapolon de 2,5 milions de francesas e de franceses, pas qu’aquò, l’infidelitat conjugala seriá ligada au pichon nom de las personas e vice-vèrsa, o per repréner los mots dau Juli Cesar : vici, vici e vici. Dich diferentament : « diga-me coma te dison, te dirai quand e amb quau vas au contentièr ! » Volguèsses saupre onte, te caudrà préner un detectiu privat. Cau pas quichar.

Per tirar lo regon e butar un pauc pus luònh lo prètzfach, s’as la femna que se ditz Elena, maissanta limonada, siás probablament banut. Son los cercaires qu’o afortisson. Pas famós tanpauc se ta mitat se sona Julia o Anna, emai la rima siaguèsse pas tan rica que per Gervaisa o Veronica, siás ja potencialament bon per la cort coculària dau Carnaval qu’arriba. Per çò de vautras, caras Dònas, mesfisatz-vos dels Patrics que bican mai que sas polidas legitimas o dels Estefanas que las embanan. En tresena posicion, amigas occitanas, fugiretz los Franceses. Mas aquí siái tranquille, fa bèl brieu qu’o sabètz.

Enfin i a pasmens un consolamentum per aquelas que prenguèron un marit marrit dins un marrit maridatge, es mai simple administrativament d’èsser cocut que veuse, i a pas tant de formalitats. Es ja aquò de tengut.

Enfin, es çò  que ne dise ieu.

 

La guinhada de l’IEO34. E, rau !

 

 

 

Dins l’espèra que ràdio Lengadòc trapèsse una solucion a son problèma de personal per metre a jorn los podcasts vos prepausam l’audio de la setmana. Bona escota.

Per anar au contentièr

par La Guinhada de l'IEO Erau. E... RAU!!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.