L’UÒLH DEL BUÒU

LA BILHETA DE L’IVONA DEL CERCLE OCCITAN DE MÈSA

Ivona BEAUME, Mèsa, lo 13 de junh de 2023.

INCRESABLE !

 

Al mitan de nòvas pas gaire amusarèlas, venèm totes, tant que sèm, de recebre una leiçon de vida impressionanta.

Me vesètz venir, vòli parlar d’aqueles quatre enfants qu’an subreviscuts 40 jorns dins la forèst d’Amazonia :

Leslí 13 ans, Soleini 9 ans, Tien 4 ans e Cristin 1 an !

Lo 9 de junh sont estats retrobats per los secoristas, que maldespièch tota probabilitat, an contunhat a los cercar, sens grand espèr de los trobar vivents, segurament.

Armada e populacions localas, e lo paure chin, Windsor, perdut e totjorn recercat, eles qu’an tot bailat amb acarnament sens jamai renonciar, meritan una capelada de las bèlas.

Un primièr miracle aviá permés als quatre enfants de subreviure a l’accident d’avion que costèt la vida al pilòt e a son equipièr, e quatre jorns pus tard a lor maire. Vejatz-lo aquí tot solets fàcia a lor dòl, dins un mitan tant ostil.

S’aparténer a una etnia boliviana los poguèt ajudar per trapar qualque aiga e noiridura, aquò fa pas tot.

Òm imagina lo pes pausat sus las espatlas de l’ainada de solament 13 ans.

Cossí noirir e s’ocupar de tres enfants, dont un nenon que fasiá tot escàs 11 meses. Tanplan que marchava pas encara. Cossí lo noirir de çò qu’òm pòt trapar aicí o ailá sens èstre segura d’i pas faire mai de mau que de ben ?

Coma se comportar quand òm pòt pas satisfar la talent e la set que los preniá a totes ?

Cossí consolar tota la còla quand siás encara qu’una enfant ?

Coma domdar la páur al ventre quand inexorablament tomba la nuòch e lo sentiment d’inseguritat ?

Aquella drolleta, la Leslí inspira un grand respècte, e me disi que de còps, la legion d’onor es attribuïda per mens qu’aquò.

Mas ara, per ela e per tota la frairièira, après èstre complètament requinquilhats, seriá l’ora que tornèsson viure lor vida d’enfants de lor atge per ensajar de daissar tot aquò detràs d’eles.

Nos poiriam riscar a esperar qu’amb l’amor e l’ajuda de lor familha e de lors amics, traparàn mai un brieu d’inchalença, que n’auràn grand besonh ?

INCROYABLE !

 

Au milieu de nouvelles guère amusantes, nous venons tous, tant que nous sommes, de recevoir une leçon de vie impressionnante.

Vous me voyez venir, je veux parler de ces quatre enfants qui ont survécu 40 jours dans la forêt d’Amazonie : Lesly 13 ans, Soleiny 9 Ans, Tien 4 ans et Cristi 1 an !

Le 9 juin ils ont été retrouvés par les secouristes, qui en dépit de toute probabilité, ont continué à les rechercher, sans grand espoir de les retrouver vivants sans doute.

Armée et populations locales, et le pauvre chien Windsor, perdu et toujours recherché, eux qui ont tout donné avec acharnement sans jamais renoncer, méritent un grand coup de chapeau.

Un premier miracle avait permis aux quatre enfants de survivre à l’accident d’avion qui a coûté la vie au pilote et à son équipier, et quatre jours plus tard à leur mère.

Les voici tout seuls face à leur deuil dans un milieu aussi hostile.

Si appartenir à une ethnie bolivienne a pu les aider pour trouver quelque eau et nourriture, cela ne fait pas tout.

On imagine le poids posé sur les épaules de l’aînée de seulement 13 ans.

Comment nourrir et s’occuper de trois enfants, dont un bébé d’onze mois à peine. Peut-être ne marchait-elle pas encore. Comment la nourrir sans être sûre de ne pas y faire plus de mal que de bien ?

Comment se comporter quand on ne peut satisfaire la faim et la soif qui les prenait à tous ?

Comment consoler toute la troupe quand on est encore qu’un enfant ?

Comment dompter la peur au ventre quand de manière inexorable tombe la nuit et le sentiment d’insécurité ?

Cette fillette, Lesly inspire un grand respect, et je me dis que parfois, la légion d’honneur est attribuée pour moins que ça.

Mais maintenant, pour elle et pour toute la fratrie, après être complètement rétablis, ce serait le moment qu’ils retournent à leur vie d’enfants de leur âge pour essayer de laisser tout cela derrière eux.

Pourrions-nous nous risquer à espérer qu’avec l’amour et l’aide de leur famille et de leurs amis, ils retrouveront un brin d’insouciance dont ils auront grand besoin ?

 

a tree with lots of pink flowers on it

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.