L’UÒLH DEL BUÒU

LA BILHETA DE L’IVONA DEL CERCLE OCCITAN DE MÈSA.

Ivona BEAUME, Mèsa, lo 6 de genièr de 2023.

Quand un joine s’es mes dins lo cap d’anar quèrre l’aventura a l’Estrangièr, i a pas grand causa de far per lo reténer. Alara lo melhor es d’acompanhar son projècte.  Aquò pòt anar amb qualques conselhs pas tròp peremptòris, per l’assadolar pas coma dison. Per exemple dins una conversacion calorosa, o dins una letra afectuosa.

          Mon brave enfant,

As causit d’anar a l’encontre d’autres orizonts. Espèri que i traparàs çò que i cèrcas, es tot çò que te desiri ; encara que podriás d’un còp d’ala, tornar en darrièr se de besonh. Just gardar de qué pagar la bilheta de retorn…

Te cal saupre que ta familha serà de longa amb tu per la pensada e per t’ajudar.

Per de qué t’ofrir un quasèrn ? De mon costat, vaquí 24 ans qu’escrivi dins de quasèrns d’escolans, los eveniments que marcan la vida de nòstra familha, e los de nòstre país, e de la planeta tota.

Quand m’arriba de fulhetar qualques paginas, un fum de causas tòrnan mai dins ma memòria. Es pr’aquò que  l’enveja de t’ofrir aquel banal present s’es impausada a ieu.  

Sabi qu’as la pluma lèsta e es fòrça agradiu de te legir. Donc, se de ton costat vòls notar tas impressions al fiu de tas experiénças e tos còps de còr, soi segura qu’auràs pas a lo regretar. Se de mai pensas a i apondre las datas, aquò te podrà benlèu rendre servici un jorn.

Ieu me mete pas la pression. Es pas un jornal intime que tene, e pòdi demorar de setmanas sens res escriure, coma escriure dos jorns de reng. Antau es pas constrenhent.

L’autre avantatge es que nòstras aventuras personalas rebalan pas dins un ordinator, a la mercé de comentaris pas totjorn benvolents.

Vaquí, d’aquel quasèrn ne farás çò que voldràs, res se t’encanta. Mas se vòls ensajar, veiràs que te prendràs al jòc.

L’escritura es un moment privilegiat d’encontre entre se e se, qu’ajuda a aprigondir la reflexion e aquò es benefic. Ara a tu de jogar se aquò te tempta.

De tot biais, es aquel present qu’ai volgut lisar dins ta museta (amb la petita envolopa…).

Garda-te plan mon brave enfant, e pensas a nos bailar de tas nòvas.

Te desiri lo melhor dins ton aventura canadenca, e t’embrace tendrament, d’un poton tan gròs coma la Mar Granda que nos va desseparar.

Ta mameta que t’aima e que te va pas doblidar.

UN CAHIER DANS LA MUSETTE.

Quand un jeune s’est mis en tête d’aller chercher l’aventure à l’Etranger, il n’y a pas grand-chose à faire pour le retenir. Alors, le mieux est d’accompagner son projet. Cela peut aller avec quelques conseils pas trop péremptoires, pour ne pas le soûler comme ils disent. Par exemple dans une conversation chaleureuse, ou dans une lettre affectueuse.

Mon cher enfant,

Tu as choisi d’aller à la rencontre d’autres horizons. J’espère que tu y trouveras ce que tu y cherches, c’est tout ce que je te souhaite ; encore que tu pourras toujours, d’un coup d’aile, faire machine arrière si besoin. Il suffit de garder de quoi payer le billet de retour…

Il te faut savoir que ta famille sera toujours avec toi par la pensée et pour te venir en aide.

Pourquoi t’offrir un cahier ? De mon côté, voilà 24 ans que j’écris dans des cahiers d’écoliers, les événements qui marquent la vie de notre famille, et ceux de notre pays et de toute la planète.

Quand il m’arrive d’en feuilleter quelques pages, une foule de choses remontent à ma mémoire. C’est pourquoi l’envie de t’offrir ce banal présent s’est imposée à moi.

Je sais que tu as la plume facile et il est fort agréable de te lire.

Donc si de ton côté tu veux noter tes impressions au fil de tes expériences et de tes coups de cœur, sois sûr que tu n’auras pas à le regretter. Si en plus tu penses à y ajouter les dates, cela pourra peut-être te rendre service un jour.

Moi je ne me mets pas la pression. Je ne tiens pas un journal intime, et je peux rester des semaines sans rien écrire, comme écrire deux jours de suite. Ainsi ce n’est pas contraignant.

L’autre avantage est que nos aventures personnelles ne traînent pas dans un ordinateur, à la merci de commentaires pas toujours bienveillants.

Voila, de ce cahier, tu en feras ce que tu veux, rien si ça t’enchante. Mais si tu veux essayer, tu verras que tu te prendras au jeu.

L’écriture est un moment privilegié de rencontre entre soi et soi, qui aide à approfondir sa réflexion et cela est bénéfique. Maintenant à toi de jouer si ça te tente.

En tout cas, c’est ce présent que j’ai voulu glisser dans ta musette (avec la petite enveloppe…).

Garde-toi bien mon cher enfant, et pense à nous donner de tes nouvelles.

Je te souhaite le meilleur dans ton aventure canadienne, et je t’embrasse tendrement, d’un baiser aussi gros que l’océan qui va nous séparer.

Ta grand-mère qui t’aime et qui ne va pas t’oublier.

flag of Canada

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.