Perqué los parpalhons son multicolòrs? (2)

par Bobí lo contejaire

Conte : Perqué los parpalhons son multicolòrs ? (2)

Resumit : Lo parpalhon negre es trist. Lo papagai l’ajuda.

GPS li diguèt :  « Farem mantuna etapas, te pausaràs, mas pas de problèmas, se siás crebat, ai un bon remèdi per te metre de pè ! »

Lo parpalhon negre foguèt rassegurat e lo mercegèt d’un risolet grand.

Volèron atal qualques oras subrevolant lo lac del Salagon, las planas viticòlas del Besierenc e Narbonés. Traversèron un camp grand de blavets, e lo parpalhon anèt sentir qualques flors. A la fin de la jornada s’acampèron sus un arbre e après lo dinnar, s’endormiguèron prigondament.

L’endeman a las albetas, passèron la frontièra per anar en Espanha. Lo parpalhon negre aviá de còps de mal per seguir GPS. A la pausa de miègjorn, o faguèt saber a GPS.

Aqueste li diguèt risolièr: « Ai çò que te cal : Esséncia Per Aucèl.

 – Qu’es aquò ?

 – Una vitamina que te balharà de fòrças, se ditz mai simplamen : E.P.A. o E.P.O. (es internacional !)

 – E serai pas crebat ?

 – Al contrari, volaràs lèu-lèu e benlèu planaràs !

 – Bon, vau ensajar. »

E GPS  faguèt una picadura d‘E.P.O. al parpalhon negre .

Lo viatge li pareguèt mai aisit, d’un còp ! En fin de tantossada lo parpalhon negre, vegèt de jonquilhas plan jaunas e las anèt butinar.

Puèi coma la velha passèron la nuèch sus la branca d’un arbre.

A las albetas, GPS brandiguèt lo parpalhon negre que se desrevelhava pas.

« Es ja l’ora ?

 – Òc, deuriam arribar de ser a la Font de las mila colors.

– Me tornas d’E.P.O., èra genial  !

– Non, ne cal pas abusar, poiriás èsser malaut ! Mas uèi farem mantuna etapas, te poiràs pausar. »

E  zon, s’envolèron cap al sud d’Espanha. Lo solelh tustava ! Alara faguèron una pausa dins un grand camp encara verd, es rar dins lo canton, e joguèron dins l’èrba en risent coma de mainatges !

(seguida e fin la setmana venenta)

Conte : Pourquoi les papillons sont multicolores ? (2)

 

GPS lui dit :  « Nous ferons plusieurs étapes, afin que tu te reposes, mais ne crains rien, en cas de fatigue excessive, j’ai un bon remède pour te remettre sur pied ! »

Le papillon noir fut  rassuré et le remercia d’un grand sourire.

Ils volèrent ainsi quelques heures survolant le lac du Salagou, les plaines viticoles du Biterrois et Narbonnais. Ils traversèrent un grand champ de bleuets, où le papillon alla humer quelques fleurs. A la fin de la journée ils se perchèrent sur un arbre et après s’être restaurés, s’endormirent profondément.

Le lendemain dès l’aube, ils franchirent la frontière et passèrent en Espagne. Le papillon noir avait parfois du mal à suivre. A la pause de midi, il le fit savoir à GPS.

Ce dernier lui dit tout en souriant : « J’ai ce qu’il te faut : Essence Pour Oiseau.

  • – Qu’es aquò ?
  • – Une vitamine qui te donnera des forces, plus simplement on la nommeP.O.
  • – Et je ne serai pas fatigué?
  • – Au contraire, tu vas foncer, et même peut-être planer !
  • – Bon, on va essayer. »

Et GPS piqua  le papillon noir avec une dose  d’E.P.O.

Le voyage lui parut plus facile ! En fin d’après-midi le papillon noir, vit des jonquilles bien jaunes et alla les butiner.

Puis comme la veille ils passèrent la nuit sur la branche d’un arbre.

Au petit matin, GPS dut secouer le papillon noir qui ne se réveillait pas.

  • – « C’est déjà l’heure ?
  • – Oui, nous devrions arriver ce soir à la fontaine aux mille couleurs.
  • – Tu me redonnes de l’E.P.O., c’était génial hier!
  • – Non, il ne faut pas en abuser, tu pourrais être malade ! Mais aujourd’hui nous ferons plusieurs étapes, tu pourras te reposer. »

Et zou, ils s’envolèrent vers le sud de l’Espagne. Le soleil tapait fort ! Alors ils firent une pause dans un grand champ bien vert, assez rare  en cette région, et s’amusèrent à rouler dans l’herbe en riant comme des enfants !

(suite et fin la semaine prochaine)

shallow focus photo of black and pink butterfly

Lo Mescladís e Zibola, lo libre dau Bòbi en venda dins totas las bonas librariás !

Una pòrta d’intrada dins la lenga e la cultura occitana, una pòrta bèla qu’aquelas cronicas, a l’origina radiofonicas per ràdio Lengadòc e ràdio Lodeva, destriadas en quatre categorias: “Contes e legendas”; “Cultura occitana”; “Fèstas e jòcs”; e “O sabiatz?” Lo legeire, novelaire o assabentat de la causa occitana, i farà son pro e i trobarà sens cap de dobte son bonaür. Completadas per l’Istòria polida de Zibola premiada per lo CAÒC en 2023.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.