L’UÒLH DEL BUÒU

LA BILHETA DE L’IVONA DEL CERCLE OCCITAN DE MÈSA

Ivona BEAUME, Mèsa, lo 04 de mai de 2024

    EHPAD, SECTOR PROTEGIT

 

Un mond singular, lo dels sectors protegits dels EHPAD.

Es un univèrs que los reponsables fan çò que pòdon per o rendre agradiu e risent : petets, libres per enfants illustrats, jòcs musicals, coloriatges, pelussas…mas los residents los mai tocats per èsser aicí se’n tornan pas de tot aquò…emai lo cat de l’ostal que mena tot solet sa vida.

Quand lors cambas los pòrtan encara, aqueles residents deambulan coma d’ombras. La màger part parlan pas pus, e quand d’unes ensajan de s’exprimir, ne sortís qu’un girgonejadís de mal compréner. D’autres, preses d’une enveja de libertat, sarralhejan las pòrtas clavadas (es normal, es per lor proteccion). Puèi abandonan sens se n’inquietar mai qu’aquò, e tornan barrutlar, fins a tombar crebats, dins un fautuèlh, e s’endormisson.

Fin finala, son serens, semblan pas sofrir, mas son lo palle rebat de çò que foguèron dins la vida vertadièra.

Tot aquel mond an segurament agut una vida activa, coma nosautres. An trabalhat, se son maridats, an fondat una familha… sovent de bon conselh, son estats indispensables als sieus.

An traversat de moments de jòias e d’autres de penas. Brèu son estats de personas de la còsta plena.

Ara ne son redusits a manjar e beure quand òm lor prepausa, qu’an pas pus lo vam o lo biais de lo demandar.

Per l’entoratge familial, es una misèria de los veire declinar, despoderats davant aquela situacion.

Los veire sens reaccions e sens même reconéisser degun quand lor montran de fòtos de familha, o sens saupre se se regalan encara de qualques doçors qu’òm lor pòrta, aquò es dur.

Lo personal dels EHPAD fan tot çò qu’es possible de far per lor assegurar los suenhs que lor estat exigi, sens n’esperar qualque retorn que seriá un pauquet gratificant.

 Pasmens lo personal sanitari ensaja de los interessar a qualques jòcs, de los far dançar, cantar, ortolejar, saique sens grand succès.

 Tot aquò fa soscar a aquela situacion que sembla aver ges de sens, alara qu’aqueles residents son plan los qu’avèm coneguts, los amb quals partagèrem rires, bregas e laguis…Quane fin de vida !

 Alara per s’abandonar pas al desespèr, òm se ditz que dins lor estat, amb l’ajuda de qualque potinga ?, se tenon sens o voler a l’abric dels torments de la vida vidanta. Es benlèu per aquò qu’afichan aquela serenitat.

  

P.S. I auriá d’autres biais d’abordar la question dels EHPAD, alara que los mèdias se fan lo resson de problèmas ligats al finançament de qualqu’uns, saquejats de còps d’escandals vertadièrs,, mas mon prepaus de uèi es estat de vos far partejar mon ressentit uman en fonccion de çò que vese de mos uòlhs.

   EHPAD, SECTEUR PROTEGÉ

 

Un monde singulier, que celui des secteurs protégés des EHPAD.

C’est un univers dont les responsables font ce qu’ils peuvent pour le rendre agréable et riant : poupons, livres pour enfants illustrés, jeux musicaux, coloriages, peluches…mais les résidents les plus atteints pour être ici ne s’en soucient pas de tout cela… pas plus que du chat de la maison qui mène tout seul sa vie.

Quand les jambes les portent encore, ces résidents déambulent comme des ombres. La plupart ne parlent plus, et quand certains essaient de s’exprimer, il n’en sort qu’un baragouinage incompréhensible. D’autres pris d’une envie de liberté, secouent les portes fermées à clef (c’est normal, c’est pour leur sécurité). Puis ils abandonnent, sans s’inquiéter plus que ça, et repartent se promener, jusqu’à tomber fatigués, dans un fauteuil, et ils s’endorment.

Pour finir, ils sont sereins, ils semblent ne pas souffrir, mais ils sont le pâle reflet de ce qu’ils ont pu être dans la vraie vie.

Tous ces gens ont sûrement eu une vie active, comme nous. Ils ont travaillé, se sont mariés, ont fondé une famille…souvent de bon conseil, ils ont été indispensables aux leurs.

Ils ont traversé des moments de joies et d’autres de peines. Bref ils ont été des personnes à part entière.

Maintenant ils en sont réduits à manger et boire quand on le leur propose, car ils n’ont plus l’énergie ou l’idée de le demander.

Pour l’entourage familial, c’est une misère de les voir décliner, impuissants devant cette situation.

Les voir sans réactions et sans même reconnaître quiconque quand on leur montre des photos de famille, ou sans savoir s’ils apprécient encore quelques douceurs qu’on leur apporte, cela est dur.

Le personnel des EHPAD fait tout ce qu’il est possible de faire pour leur assurer les soins que leur état exige, sans en espérer quelque retour qui serait un tant soit peu gratifiant.

Pourtant les soignants essaient de les intéresser à quelques jeux, de les faire danser, chanter, jardiner, sans doute sans grand succès.

Tout cela fait réfléchir à cette situation qui semble n’avoir aucun sens, alors que ces résidents sont bien ceux que nous avons connus, ceux avec qui nous avons partagé rires, disputes et soucis… Quelle fin de vie !

Alors pour ne pas s’abandonner au désespoir, on se dit, qu’avec l’aide de quelque médicament ?, ils se tiennent sans le vouloir à l’abri des tourments de la vie quotidienne. C’est peut-être pour cela qu’ils affichent cette sérénité.

 

P.S. Il y aurait d’autres manières d’aborder la question des EHPAD, alors que les médias se font l’écho de problèmes liés au financement de certains d’entre eux, secoués parfois de véritables scandales, mais mon propos d’aujourd’hui a été de vous faire partager mon ressenti humain en fonction de ce que je  vois de mes propres yeux.

 

 

 

brown and white rodent on brown tree trunk

Vos agradèt aquela bilheta?

N’auretz aquí un pauc mai amb L’uòlh del buòu. En venda dins totas las bonas librariás.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.